Agenturen
Les médias n’avaient pas réussi à faire croire à la population qu’il avait du sang sur les mains du fait de sa gestion de la pandémie. Le mois de mai s’annonçait donc bon pour la Maison-Blanche, le Ministère de la Justice faisant progresser les enquêtes en cours du « Spygate » comme du « Flynngate ». Sans oublier, le 3 juin, l’effondrement de Rod Rosenstein, ancien ministre-adjoint de la Justice et organisateur de l’investigation Muller, devant la commission d’enquête du Sénat, ce qui préfigurait l’ouverture d’un « Mullergate » (autrement dit la remise en cause de tout l’exercice de la collusion russe avec Trump).


Weiterlesen ...