Die Vereinigten Staaten von Amerika schicken nach einer Reihe von Zwischenfällen zwischen US-amerikanischen und russischen Truppen im Land zusätzliche Truppen nach Syrien, so drei namentlich nicht genannte Vertreter des Pentagons im Gespräch mit NBC News. Die Truppe wird aus sechs Bradley-Kampfwagen und bis zu 100 Soldaten bestehen, die in einem 90tägigen Einsatz im Nordosten Syriens operieren werden.

Seit vier Jahren tobt eine Auseinandersetzung darüber, ob Donald Trump oder seine Gegenkandidatin Hillary Clinton von Russland unterstützt wurde; man kann dies jetzt auch auf Herausforderer Joe Biden übertragen. Da hierbei Oligarch Oleg Deripaska eine zentrale Figur darstellt, besteht auch starker Bezug zu Österreich, der wiederum erklärt, warum der Ibiza-U-Ausschuss eine so zähe Angelegenheit ist. Man sollte nicht den Fehler begehen, den Kreml mit demokratischen Spielregeln in Verbindung zu bringen und nicht damit zu rechnen, dass jedes Mittel legitim scheint, wenn es um Einflussnahme geht. Auf der Webseite narativ.org wird die Frage beantwortet, ob Deripaska ein Agent, ein Doppelagent oder das Mastermind einer Verschwörung (gegen Trump) ist; als Einstieg wird darauf hingewiesen, dass er im Aluminiumwerk von Pikalevo 2009 keine Löhne mehr zahlen konnte, bis Wladimir Putin alles auf Schiene brachte. Narativ schreibt, dass Putin Deripaska dabei auch vor laufender Kamera demütigte, aber die staatliche VTB-Bank Rusal mit 50 Milliarden Dollar aushalf. Damals wollte Magna (unter Deripaska-Beteiligung) mit der Sberbank Opel übernehmen, Detail am Rande; Raiffeisen sorgte dafür, dass Deripaska an der Strabag beteiligt blieb.

Die USA und Guyana werden gemeinsame Marinepatrouillen in der Nähe der umstrittenen Seegrenze des Landes zu Venezuela beginnen. Die Initiative wurde am Freitag vom Präsidenten Guyanas Irfaan Ali und US-Außenminister Mike Pompeo angekündigt, der sich auf einer Vier-Länder-Reise durch Südamerika befindet, um den venezolanischen Präsidenten Nicolas Maduro unter Druck zu setzen.

Un vent d’irrationnalité ou de folie souffle sur les rives du Potomac. Les deux candidats fous furieux aux prochaines élections présidentielles US sont des produits dont la validité a expiré depuis longtemps. Le produit Biden et le produit Trump sont les deux revers d’une monnaie unique jouant une partition visant la manipulation dans la manipulation tout en donnant l’impression d’une autre manipulation. La lutte entre la CIA et la NSA est un stratagème de l’art de la guerre. Biden et Trump sont aux mains de l’Etat profond qui détient des milliers de preuves compromettantes sur leurs vies privées.Pour les militaires US, les choses semblent simples: la Chine est facile à terrasser, surtout avec la probable mise en service de nouveaux chasseurs et bombardiers de 6ème génération ultra-secrets. Dans la vision du Pentagone, les chinois ne sont après tout que des Asiatiques, donc incapables de tenir longtemps.

Selon le journal grec Parapolitika, la Grèce et la France sont en train de finaliser les négociations sur l’acquisition par les forces aériennes grecques de 18 avions de combat Dassault Rafale. 10 avions de combat de ce type seront vendus à la Grèce selon un montage financier très complexe faisant intervenir des mécanismes d’aide à l’exportation mais également des bailleurs de fonds étrangers (nommément les Émirats Arabes Unis) tandis que huit autres Rafale usagés utilisés par l’Armée de l’air française seront remis à la Grèce à titre gracieux. Cela veut dire que les Grecs recevront dans les délais les plus brefs huit chasseurs-bombardiers Rafale d’occasion sans avoir à débourser la moindre drachme. Ce n’est pas tout.

M.Shinzo Abe, Premier Ministre du Japon s’apprête à démissionner de ses fonctions pour des raisons de santé. En août, il ne manqua pas de commémorer les 75 ans des terribles évènements d’Hiroshima et de Nagasaki. C’est l’occasion de faire un saut dans le temps et l’espace et explorer la relation amour-haine nippo-américaine. Il est impossible de faire l’impasse sur le comportement des deux camps lors de la Deuxième Guerre Mondiale avant l’analyse des rapports entre nouveaux « alliés ».

Cuba et les pays qui se réclament du socialisme insistent, la crise sanitaire du coronavirus a simplement posé la nécessité des coopérations, la fin d’un modèle basé sur la concurrence, la guerre, les divisions et celui-ci sous leur impulsion est en construction. L’agressivité, les désordres introduits par la puissance hégémonique en crise renforce les alliances pour y faire face et un multilatéralisme de coopération (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Le grand capital international est aujourd’hui divisé en trois camps géopolitiques antagonistes – l’un chinois, l’autre américain, le 3e allemand européen. Les autres pays devront rallier l’une ou l’autre de ces alliances. Le grand capital international est aussi divisé mondialement entre la faction des vieux trusts de l’industrie traditionnelle (automobiles – pétroles et énergies fossiles – transport – tourisme – agriculture – pêcherie – foresterie – mines – avionnerie – armements conventionnels), qui ont durement souffert de la pandémie-confinement; et les nouveaux trusts des industries haute technologie, celui des entreprises innovantes à haute productivité telles l’industrie financière (bourses, banques, assurances) – l’aérospatiale – les biotechnologies et la pharmacologie (Big Pharma), l’industrie des plates-formes numériques (GAFAM) – des nanotechnologies – des énergies renouvelables – les télécommunications – l’armement haute technologie. Ces secteurs de pointe auraient accumulé 255 milliards de dollars de profits durant le confinement(!)

Hier, le Parlement européen a voté à une majorité écrasante une résolution, qui ressemble à s`y méprendre à une déclaration de guerre froide. Sans parler du fait qu`en même temps, il ne reconnaît pas les élections en Biélorussie (rappelons que la Biélorussie ne fait pas partie de l`UE), le point essentiel vient dans la seconde résolution : renforcer l`isolement de la Russie, sauf si elle change de "régime", financer les dissidents, les médias et les ONG, pour préparer la "Russie démocratique". L`excuse : Navalny. Ce qui montre bien, en passant, que toute cette affaire, regroupée en deux résolutions européennes discutées en même temps, est liée. La Biélorussie a bien servi de modèle pour préparer rien moins qu`une tentative de renversement de l`ordre constitutionnel en Russie. Et l`UE le déclare ouvertement.

New rules passing in the Australian state of Victoria could see “conspiracy theorists” and those “suspected by health authorities of being likely to spread the virus” detained in quarantine centres, according to The Age The rules are amendments being added to the Omnibus (Emergency Measures) Bill, which was first passed back in April. The proposed detention would last “for the period reasonably necessary to eliminate or reduce a serious risk to public health”.

Lundi 14 septembre, la chaîne NBC News a rapporté que les États-Unis avaient armé les forces ukrainiennes pour les aider à combattre les unités russes en Crimée. Certains responsables américains actuels et anciens auraient admis le fait qu`une telle assistance avait eu lieu, ajoutant qu`elle aurait incité la Russie à verser des primes à des soldats américains en Afghanistan par mesure de représailles. « L`ambassade est gravement préoccupée par les informations contenues dans les rapports de NBC News sur les liens américains avec les unités ukrainiennes combattant les forces russes en Crimée », a déclaré l`ambassade russe dans la soirée du jeudi 17 septembre soir dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Selon le site web militaire russe, Avia.pro, le déploiement des radars trans-horizons russes, Rezonans-NE, en Afrique et au Moyen-Orient permet à l`armée russe de suivre avec une précision de plusieurs mètres les chasseurs F-35 et F-22 qui apparaissent dans la zone. L`une des stations radar "Rezonans-NE" est déployée sur le territoire égyptien et la seconde sur le territoire iranien. Sans oublier la station radar "Container" qui située à Mordovie en Russie, permet à l`armée russe d`utiliser librement des systèmes de défense aériens contre tout ennemi dans cette région.

En 1969, Jimi Hendrix subit la pression politique des autorités étatsniennes en pleine guerre du Vietnam qui lui reprochent son interprétation de Star Spangled Banner lors du concert de Woodstock Déclaration de James Marshall Hendrix à propos de son interprétation de l`hymne étatsunien The Star Spangled Banner à Woodstock en 1969 en pleine guerre du Vietnam : "On ne cherche pas à dénigrer les Etats-Unis. On reflète l`ambiance des Etats-Unis aujourd`hui. C`est un peu électrique". Jimi Hendrix considéré comme un élément subversif, proche des (ou instrumentalisé par les) Black Panthers, militant antiguerre et fiché par le FBI (Cointelpro*) a été retrouvé suicidé le 18 septembre 1970 à Londres. Il fut kidnappé peu avant sa mort par la mafia (puis relâché) sous la supervision d`un de ses agents, Michael Jeffrey, lié au MI6.

Atheisten behaupten, der Atheismus sei allein die Ablehnung der Existenz Gottes, beinhalte aber keinerlei Glaubensgrundsätze. Das ist falsch, wie die prominenten Atheisten immer wieder verdeutlichen.

La société dans laquelle nous vivons est le jeu où aucun d’entre nous n’a les cartes en main, les atouts à emporter, les pions nécessaires à placer, l’accès aux dés à jeter ; c’est également l’obligation de jouer, de participer à ce jeu et nul autre, sans moyen de quitter la partie qui, d’ailleurs, a commencé bien avant notre naissance et se poursuivra bien après notre mort — à moins que… je rigole ! —. Nous sommes tenus au jeu et c’est toujours perdant-perdant. « Le jeu, par sa nature même, est un contrat vicieux jusque dans son principe, un contrat nuisible à chaque contractant en particulier, et contraire au lien de toute société »

Les nouvelles requêtes concernaient des informations sur la réalisation d`études toxicologiques à partir des échantillons biomédicaux de Navalny en France et en Suède, ainsi que sur une enquête menée par des experts étrangers. «Les demandes d`assistance judiciaire adressées précédemment à l`Allemagne n`ont pas reçu de réponse à ce jour», a souligné le parquet.

Ukraine sabotaged the additional measures taken by the contact group of the ceasefire in the Donbass, the DPR (Donetsk People’s Republic) Foreign Affairs Ministry press service said. It explained that Ukraine refused to implement the mechanism agreed on 22 July to respond to violations. The agency reminded that within its framework the sides should cooperate “by all available means, including joint examination of violations and joint inspections”.

The joint statements between two countries are usually riveted on a particular event but in extraordinary circumstances involving great powers, it could assume an epochal character and can be viewed as diplomatic communication that reflects what the Germans call the zeitgeist — the defining spirit or mood of a particular period of history — and frame geopolitical power relations. This is more so in the case of great powers that have long traditions in diplomacy and have left deep imprints in the march of history.

The removal of military commander Prince Fahd bin Turki is the latest in a series of purges carried out by the paranoid crown prince. There have been at least five major purges and one mass execution in Saudi Arabia since Mohammed bin Salman (MBS) came to power as crown prince: These were the arrests of the Muslim scholars; the seizure of over 300 businessmen and royals rounded up in the Ritz Carlton; the campaign against women activists and human rights lawyers; the detention of leading members of the Allegiance Council and 300 government employees; and last week the removal of Prince Fahd bin Turki, commanding general of the Saudi Joint Forces and his son.

Les tentatives de l’Occident de réécrire l’histoire de la Seconde Guerre mondiale n’ont depuis longtemps rien de nouveau Mais souvent, le public prête attention au théâtre européen, où l’Union soviétique a déjà été pratiquement assimilée à l’Allemagne hitlérienne. Pendant ce temps, ils préfèrent généralement garder le silence sur le rôle important de l’URSS dans la défaite du Japon. Et pour une raison.