Die gestrigen Schlagzeilen verkündeten, dass Donald und Melania Trump auf Covid-19 "positiv getestet" sind. Eine andere behauptet, dass neunzehntausend Amazon-Arbeiter Covid-19 bei der Arbeit "bekommen haben". Diese beiden Pseudostorys werden mit Sicherheit einen weiteren absurden Medienrummel entfachen. Was bedeuten diese Schlagzeilen wirklich? Was genau ist ein Covid-"Fall"?

Introduction La maladie COVID-19 est apparue en Europe et sur le continent américain en 2020, suite à l’émergence d’un nouveau virus au départ de Chine en 2019. Ce nouveau virus fait partie de la famille bien connue des coronavirus ayant déjà produit deux épidémies particulièrement sévères, en 2003 et 2012. Ce nouveau virus est appelé SRAS-CoV-2, troisième coronavirus responsable d’un syndrome de détresse respiratoire sévère. La gravité de ce syndrome est surtout caractérisée par une hypoxémie, à savoir un manque d’oxygène dans le sang. Nous avons constaté que cette atteinte pulmonaire sévère ne s’observait que chez un nombre relativement restreint des patients infectés par le SRAS-CoV-2 qui la plupart, sont même asymptomatiques ou seulement atteints d’un syndrome grippal, voire d’un simple rhume.

„Wir“ feiern 100 Jahre Bundesverfassung mit Ausnahmezustand, Einschüchterung und Zerstörung der Wirtschaft, was man uns als angeblich aus gesundheitlichen Gründen notwendig verkauft. Es gab nie eine Pandemie, sondern Viren, die als Vorwand dazu dienten, kapitalistische Staaten an die Wand zu fahren. Wie bei jeder PsyOp wird mit viel Getöse und Dauerbeschallung auf die emotionale Ebene abgezielt, damit die meisten Menschen gar nicht dazu kommen, sich mit Fakten auseinanderzusetzen. Mit einer Festveranstaltung, die auch der ORF übertragen hat, die von Abstandhalten und Masken geprägt war, veranschaulichte man ungewollt das Ende der Demokratie. Darüber kann nicht hinwegtäuschen, dass es fachlich fundierten Widerstand gibt, denn in der gesamten Tragweite muss der Putsch erst von mehr Menschen als solcher verstanden werden. Wir können jederzeit aus all dem aussteigen, wenn wir uns mit anderen verbünden und einer illegitimen „Regierung“ entgegentreten, die fremde Interessen vertritt und Österreich verrät. Vieles davon ist individuell zu erspüren und zu erfahren; jede und jeder wird z.B. zum Ballhausplatz ganz eigene Assoziationen haben.

Résumé : Depuis des mois, le prélèvement nasal est utilisé pour identifier, par PCR, les porteurs du Covid-19, et évaluer la gravité de l’épidémie. Nous allons voir, au moyen d’une comparaison, pourquoi ce test n’est pas un test diagnostic, mais un test d’orientation thérapeutique, comment ce test exagère l’importance apparente de l’épidémie et ce que chacun peut faire pour diminuer le risque de test positif.

The scene looks like true fascism out of Hitler’s playbook of the 1930’s. Tens of thousands of people demonstrated on Saturday 26 September in London’s Trafalgar square and Hyde Park against Britain’s restrictive and oppressive covid measures. In the Hyde Park’s World-famous Speaker’s Corner, where such historic figures as Karl Marx, Vladimir Lenin and George Orwell used to demonstrate Free Speech, was yesterday, 26 September, Dr. Heiko Schöning from Germany. He is the founder of Doctors for Truth in Germany and Co-founder of the German Extra-Parliamentary Commission for (Covid) Investigation. In a brief 3-minute speech, he spoke Truth to Power, about the covid-lie and what it did to humanity and to the global economy. He spoke to a journalist, when he was suddenly arrested by police, handcuffed, pushed into a police car and driven to Wandsworth Custody Center, were he was detained for 22 hours, simply for telling the truth about covid-19.

EXCLUSIVE/ MUST CREDIT WESTPHALIAN TIMES: An investigative piece by the New York Times has raised questions about the validity of the PCR type COVID mass-testing used in countries all around the world to identify COVID cases and to subsequently make policy decisions. This has sparked debate in the US, the UK, and Israel but so far not in Canada, even though we face the same issue.

Au Royaume-Uni, de nouvelles règles draconiennes sur les coronavirus visant à renforcer la distanciation sociale interdisent aux gens de chanter ou de danser dans les pubs. Le plaisir n’est pas autorisé. Les lois existantes obligent déjà les pubs et les restaurants à fermer à 22 heures, une mesure qui a encore plus paralysé un secteur de l’hôtellerie qui est déjà à genoux.

La propagande de la terreur fonctionne à merveille, ça y est, les gens en redemandent, la méthode Knock a fonctionné. En tout cas, si l`on en croit l`étrange sondage diffusé dans les médias français, nos concitoyens sont prêts à plus de restrictions, acceptent même d`être reconfinés. Dans leur grande majorité. Oyé, Oyé, braves gens, prenez-en de la graine, vous qui étouffez sous votre masque, voici ceux qui ont un sens civique! Et surtout, ne vous posez pas la question de savoir pour quoi ni pour combien de temps. La grippe arrive, comme chaque année, mais cette fois-ci, à Moscou, les personnes de plus de 65 ans sont priées de rester à domicile. Manifestement éternellement, puisqu`il y aura toujours des virus. L`OMS annonce que la fête n`est pas terminée, pardon, le danger est encore là, donc notre bon monde globalisé ressort le sabre sans le goupillon : de toute manière, c`est l`enfer sur terre qui vous est promis.

Nous vivons désormais dans une véritable dystopie, avec Olivier Véran réclamant la fermeture des bars et des restaurants à Marseille, un point chaud du Covid, et maintenant des drones qui patrouillent la ville pour rappeler que le port du masque est obligatoire, sans oublier de rappeler que tout contrevenant est passible d’une amende de 135 euros.

Researchers at a BSL-3 lab tied to the organizers of the 2001 Dark Winter simulation, DARPA, and the post-9/11 biodefense industrial complex are genetically modifying anthrax to express Covid-19 components, according to FOIA documents. Soon after having been fired from his post as secretary of the treasury in December 2002, after a policy clash with the president, Paul O’Neill became a trustee of the University of Pittsburgh Medical Center. Despite having just worked under and clashed with George W. Bush and Dick Cheney, it wasn’t until O’Neill began answering to UPMC CEO Jeffrey Romoff as a member of the Center’s board that he chose to publicly denounce a superior as “evil.”

Melbourne residents are prisoners in their city, risking indefinite detention for ‘pre-crime’ and even having their kids taken based on Covid statistics that are often inaccurate. How long before this spreads elsewhere? Americans would be wise to pay attention to what’s going on Down Under. Victorian Premier Dan Andrews has gone on a police-state shopping spree to rival the Patriot Act, recently introducing a bill that gives the state government the power to preemptively detain “high-risk” persons, indefinitely, in quarantine facilities based on mere suspicion they might not comply with self-isolation orders.

Dans leur intense travail de communication et beaucoup de désinformation, nos gouvernements et les organisations internationales ne semblent pas étouffés par beaucoup de scrupules. Les fake news il est vrai sont devenues au cours du temps une de leurs principales marques de fabrique et, ici, les « informations » qui nous sont données jour après jour au sujet de l’endémie (et non plus, depuis longtemps, épidémie) de Covid continuent d’être fortement distordues et faussées.

Vous pensiez que la France faisait partie des pays les plus durs dans l`application de la dictature sanitaire que nous subissons depuis 6 mois? Détrompez-vous. Loin devant, certains pays comme l’Australie battent tous les records. Voyons par exemple leur Public Health Act qui autorise le droit de tester et vacciner de force la population quitte à les restreindre physiquement et leur enlever de force (et mêmes leurs sous-vêtements). Tout cela est applicable par la police pendant toute la durée de l`état d`urgence sanitaire. Voilà quelques extraits frappants:

Des étudiants d’universités du Royaume-Uni sont traités comme des « prisonniers », car les mesures draconiennes en matière de coronavirus les obligent à manger seuls, à ne pas sortir et à se couper des autres, sous peine d’être suspendus. Des entretiens avec des étudiants de l’université d’Édimbourg montrent à quel point les nouvelles règles sont dominantes. Les étudiants sont obligés d’apporter leurs propres couverts et de manger seuls sur des bureaux espacés de type examen, car la salle est constamment surveillée par des moniteurs qui s’assurent qu’ils ne violent pas les protocoles.

A côté de l’insalubre propagande vaccinaliste en faveur des futurs vaccins antiCOVID, il est fort étonnant d’observer qu’ils sont déjà contestés par la Nomenklatura académique américaine elle-même. Bigre ! J’en suis tout abasourdi ! Les temps changent, semble-t-il, car si des professeurs de médecine américains osent contester jusqu’aux protocoles des essais cliniques supposés tester les futurs vaccins, où va-t-on ? En plus, c’est une tribune dans le New York Times, un des quotidiens américains les plus lus.

Mesures disproportionnées, infantilisation de la population et stratégie punitive ahurissante de l’État. Les annonces d’Olivier Véran face à la dégradation de la situation sanitaire ont du mal à passer à Marseille et à Aix, où les bars et les restaurants devront fermer dès samedi. Les élus sont vent debout contre un quasi-reconfinement décidé à Paris, sans consultation des pouvoirs locaux, qui promet de tuer le tissu économique et social du département des Bouches-du-Rhône. À droite comme à gauche, des voix s’élèvent pour protester contre ce qui est vécu comme une punition, punition qui risque de se traduire en faillite et en chômage si elle devait se prolonger ad vitam eternam.

Il faut vraiment avoir un goût très modéré pour la liberté pour ne pas s’apercevoir que, subrepticement, nos démocraties occidentales – en particulier la France – entrent en ce moment dans un épisode “autoritaire”, à la faveur d’un épisode sanitaire complètement instrumentalisé. A titre d’exemple – mais ils pullulent en ce moment, toutes les polices nationales et municipales de France sont accaparées chaque jour, à traquer, en roulant au pas, à surveiller, en répétant trois fois la même boucle de pâté de maisons, le délinquant qui n’aurait pas mis son masque en marchant dans les rues – parfois complètement vides ! – des villes de banlieue ou de province. En France, un Etat policier se met en place lentement et sûrement, alors qu’en même temps, la France voit s’aggraver la vraie délinquance.