Gaytandzhieva hat auf Armswatch.com Dokumentationen über Waffenunternehmer veröffentlicht. Das analytische Material beschreibt ein komplexes internationales Netzwerk mit Beteiligung Serbiens, Kroatiens, Afghanistans und der Vereinigten Staaten für die Lieferung von Waffen an IS-Terroristen im Jemen, wo seit 2015 ein Bürgerkrieg herrscht.

Après une première phase qui aura duré plus de quatre années et fait des milliers de morts, une guerre dans la guerre, où la coalition saoudo-émiratie aux manettes joue un jeu pervers et se fissure, se dessine. En effet, les Emirats Arabes Unis ont décidé de jouer leur propre partition en mettant en œuvre le plan qui était en réalité le leur depuis le début de cette guerre : appuyer les groupes séparatistes du Conseil de Transition du Sud (STC), pour prendre Aden puis Abyane, appeler à l’indépendance du Sud et ramener ainsi le Yémen à la situation des années qui précèdent 1990.

Le Roi Salman et son héritier, le Prince Mohammed bin Salman, véritable homme fort du royaume, ne peuvent échapper au bourbier dans lequel ils ne sont maintenus à flot que grâce aux milliards de dollars avec lesquels ils achètent le silence de l’Occident, tandis que le peuple yéménite résiste non seulement à la coalition saoudienne, mais aussi aux secteurs nationaux, qui répondent aux intérêts étrangers, ce qui permettra, lorsque la guerre sera terminée, si le miracle arrive, de voir le pays divisé en deux ou trois pays.

Saada’s old city, which is among the world’s oldest human-carved landscapes, once consisted entirely of historic, centuries-old multi-story homes. Now, it has been wiped out, after Saudi Arabia declared it a military zone — even the city’s hand-carved wooden doors have been reduced to ashes. Yemen was once described as a living museum, but U.S. made bombs dropped by the Saudi-led Coalition’s jets have not only killed thousands of civilians and led to famine and the spread of disease but also pulverized the country’s rich architectural history and left its inimitable heritage at the mercy of the highest bidder.

The spokesman for Yemeni Armed Forces, Brigadier General Yahya Saree, said Yemeni soldiers and allied fighters launched a newly-developed medium-range ballistic missile Qassem (Raider) missile at the strongholds of Saudi soldiers and their mercenaries in the Saqam area of the region on Tuesday afternoon, leaving dozens of them killed and injured, Arabic-language al-Masirah television network reported.

Saudi Arabia has failed to repel Yemen’s retaliatory drone strikes despite relying on the US Patriot air defense system, a matter which has caused a slump in Saudi troop morale, according to a UAE intelligence report. The UAE report revealed critical weaknesses in Saudi Arabia’s ability to thwart the retaliatory attacks, London-based Middle East Eye (MEE) news outlet reported.

Il s’agit du deuxième drone espion à être abattu en une semaine par la DCA de l’armée yéménite et des combattants d’Ansarallah. Mercredi dernier, dans la matinée, l’armée yéménite a intercepté un drone sophistiqué américain MQ-90 au-dessus de la province de Zamar avec un missile de fabrication locale. Le Pentagone a reconnu que ce drone n’avait pas été abattu dans « l’espace aérien international ».

Le jour même où Ansarallah annonce une frappe spectaculaire contre le super-géant pétrolier saoudien, d’Aramco, le porte-parole d’Ansarallah rencontre les ambassadeurs de quatre pays européens membres de la coalition d’agression saoudienne, à Téhéran. Est-ce le début du lâchage de Riyad par l’UE ? La réunion tripartite Iran/Ansarallah/UE a eu lieu à Téhéran, à l’issue de laquelle les participants ont insisté sur la cessation le plus rapidement possible de la guerre, l’accès à une solution politique et l’accélération de l’acheminement des aides humanitaires au peuple yéménite.

Today Saudi Arabia finally lost the war on Yemen. It has no defenses against new weapons the Houthis in Yemen acquired. These weapons threaten the Saudis economic lifelines. This today was the decisive attack: Drones launched by Yemen’s Houthi rebels attacked a massive oil and gas field deep inside Saudi Arabia’s sprawling desert on Saturday, causing what the kingdom described as a “limited fire” in the second such recent attack on its crucial energy industry.

Leader of the Islamic Revolution Ayatollah Seyyed Ali Khamenei warns that the Saudi regime and the United Arab Emirates (UAE) — which have been leading a military campaign against Yemen — are after partitioning the fellow Arab country, calling for strong resistance in the face of the plot.