There has been a recent increase in security chaos in the West Bank, the latest of which is the killing of some Fatah field leaders by internal fire, in conjunction with the decline in the security control of the Palestinian Authority (PA), which may reinforce the hypothesis of increased incidents of security chaos among its leaders and bodies.

La campagne actuellement conduite par les Etats-Unis, et ses idiots utiles, pour nous inquiéter sur le sort des Ouïghours est détestable car elle nous oblige à rejoindre le coin, celui des méchants. Ne pas accepter sans preuves les propos tenus par les chargés de propagande de Trump devient une complicité de crime. Pourtant, pour avoir été le témoin de tant de faux drames, inventés pour le seul maintien du monopole colonialiste étasunien sur le monde, que je me sens obligé de faire part de mon expérience du mensonge.

Dans le passé, il y a eu de nombreuses tentatives pour obliger les criminels de guerre israéliens à rendre des comptes. Le cas de l’x-Premier ministre israélien, Ariel Sharon (connu, entre autres, sous le surnom de « Boucher de Sabra et Chatila« ), est particulièrement mémorable, ses victimes ayant tenté de le faire comparaître devant un tribunal belge en 2002. Comme toutes les autres initiatives, la possibilité d’un procès en Belgique a été abandonné sous la pression américaine. L’histoire semble se répéter.

Le personnel de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP) suit une préparation militaire régulière en Russie depuis 2015, allant de la formation au sein des corps d’infanterie ou de blindés, au grade d’officiers notamment dans le domaine de l’aviation et du pilotage d’hélicoptère, a rapporté samedi la chaîne 12.

The Israeli army is preparing for the annexation of the West Bank, and possible Palestinian responses, although calls for action against the occupation state may not be heeded in the present circumstances. Various factors make it unlikely for the Palestinians to engage in activities against Israel, including the Palestinian Authority’s rejection of armed resistance (President Mahmoud Abbas is ready to thwart attacks against the colonial-settler state), the poor economic situation and Fatah’s fear of Hamas taking control of the West Bank.

Wenige Tage nach Minneapolis war Eyad Hallaq, ein 32-jähriger autistischer Mann, am Samstagmorgen in der Jerusalemer Altstadt auf dem Weg zum Elwyn-Zentrum für behinderte Menschen. Beamte der Grenzpolizei behaupteten, dass sie glaubten, er habe eine Waffe in der Hand - es gab keine - und als sie ihn aufforderten, anzuhalten, begann er zu rennen. Die Strafe war der Tod.

Cagla Bulut - Seit Jahrzehnten herrscht ein andauernder, politischer Konflikt zwischen Israel und den besetzten palästinensischen Gebieten, deren Lösung immer noch in weiter Ferne zu sein, scheint. Kann ein offener Dialog dieser Tragödie ein Ende setzen? Und überhaupt – wie realistisch ist ein Dialog zwischen den Bürgern beider Staaten in naher Zukunft? „Leihst du, mir deinen Blick“ ist ein Jugendbuch von Valérie Zenatti, das die Thematik einer E-Mail- Freundschaft eines israelischen Mädchens und eines palästinensischen Jungens behandelt, in der sich beide Jugendliche über ihren Alltag austauschen, der auf beiden Seiten stets mit Bomben, Angst, Gewalt und stereotypischen Feindbildern gefüllt ist. Sie kreieren somit einen offenen Dialog – ein Phänomen, das in der Realität, leider noch nicht umgesetzt werden konnte.

Österreich darf den US-israelischen Imperialismus nicht unterstützen. Österreich hat vor kurzem eine EU-Resolution blockiert, die die geplante israelische Annexion von besetztem palästinensischem Gebiet hätte verurteilen sollen. Diese Blockadehaltung tritt nicht nur die österreichische Neutralität und das Völkerrecht mit Füßen, sondern erhöht die Kriegsgefahr in der Region und in der Welt. Seit Jahrzehnten hält Israel palästinensisches Land besetzt, errichtet illegale Siedlungen und hunderte Checkpoints, drangsaliert und vertreibt die palästinensische Bevölkerung, zerstört ihre Lebensgrundlagen, errichtet und verfeinert ein Apartheidsystem und sperrt Gaza ab – schlicht: es verweigert dem palästinensischen Volk unveräußerliche Menschenrechte und das international anerkannte Recht auf politische Selbstbestimmung.

Résumé : Mettre un terme à l’extension coloniale israélienne en terres palestiniennes, cela implique la reconnaissance par les instances juridiques internationales de la violation par Israël du droit international et la mise en place de sanctions correspondant à ce manquement. Ces instances juridiques s’appuient nécessairement sur des éléments de preuve fournies par l’accusation. Or, il fut démontré par de maints exemples que les défenseurs de la cause palestinienne sont nombreux et peinent à composer les uns avec les autres, à former une entité unie et organisée. La société civile palestinienne a donc pris le relais avec l’espoir de faire triompher le respect du droit international. Summary....

Des clients et clientes sont intervenus avec succès, ce samedi en Ile-de-France, dans un magasin G20 de leur quartier, pour faire retirer des produits de l’occupation, en l’occurrence des avocats et des pamplemousses. Et ils repasseront tous les jours pour s’assurer que ce recel de produits volés aux Palestiniens, ne se reproduit pas. Les commerçants, pris en flagrant délit de non respect de la législation, qui exige que l’origine exacte des produits soit écrite en caractères aussi gros que leur prix, avaient inscrit « IL » dans un petit coin et prétendu qu’il s’agissait de l’Irlande !

Avez-vous vu les officiers de police américains ? Avez-vous vu comment ils ont étranglé George Floyd à Minneapolis ? Avez-vous vu l’officier Derek Chauvin agenouillé sur son cou, l’immobilisant, avec Floyd suppliant pour sa vie jusqu’à ce qu’il meure cinq minutes plus tard ? Regardez comme les forces de police aux Etats-Unis sont racistes, comment elles sont brutales. Aujourd’hui, Minneapolis brûle après l’exécution d’un citoyen noir à cause de sa couleur de peau. Le maire s’est excusé, les quatre officiers impliqués ont été renvoyés, Chauvin a été inculpé. L’Amérique est un endroit cruel pour les noirs et sa police est raciste.

Durch ihre gescheiterte Außenpolitik ist die US-Regierung unwissentlich und unfreiwillig zum größten Unterstützer der vom Iran geführten “Achse des Widerstands” geworden. Zusammen mit Israel ermutigt Washington in der Tat die Staaten weltweit, gegen seine Dominanz zu rebellieren. Durch die Invasion im Libanon im Jahr 1982 trug Israel effektiv zur Schaffung der Hisbollah bei.

Si des historiens continuent de nuancer ou rejeter l’existence d’un plan de nettoyage ethnique des Palestiniens lors de la création d’Israël, le contexte qui animait alors le mouvement sioniste montre que l’expulsion des Arabes lui était devenue incontournable En 1946, la Palestine compte 1.237.334 Arabes et 608.225 juifs. Les premiers sont majoritaires dans 50 des 60 districts. La première guerre israélo-arabe, qui débute à partir de décembre 1947 et se termine à la fin de l’hiver 1949, renverse les rapports démographiques puisque près de 805.000 Palestiniens sont forcés à l’exil, expropriés et éparpillés dans des camps de réfugiés aux quatre coins de la région.

L’objectif de cette rencontre est de rétablir les liens entre l’Autorité palestinienne et Washington, d’entendre des propositions d’amendements de la part des Palestiniens concernant le plan de paix pour le Proche-Orient de Donald Trump, et d’empêcher une escalade de violences dans la région selon des diplomates occidentaux, cités par la chaîne. Selon cette source, les Nations Unies et l’Union européenne soutiennent l’initiative russe et y voient l’opportunité de lancer un nouveau processus diplomatique qui éviterait une annexion israélienne de pans de la Cisjordanie.

On pouvait s’y attendre, et prochetmoyen-orient.ch l’a écrit à plusieurs reprises : le Covid-19 risquait de relancer et d’amplifier les pandémies politiques et géopolitiques qui sévissent depuis tant d’années aux Proche et Moyen-Orient. C’est fait ! L’hebdomadaire Le Point du 11 mai dernier publie une bien étrange tribune qui va exactement dans ce sens : « Protégeons les Arabes qui dialoguent avec Israël ».

Le 15 mai 1948, l`ONU déclarait qu`elle acceptait la création de l`Etat d`israël. De nombreux pays avaient voté en ce sens, à l`exception des pays arabes. Le vote de l`ambassadeur soviétique précéda de quelques minutes celui des USA, et Staline en était fier. Staline, chrétien, avait fait fusiller bien des prêtres, mais il priait tous les soirs. Il ne pouvait donc pas souhaiter l`institutionnalisation d`un Etat juif. L`idée de Staline, en reconnaissant ce nouvel Etat, était que les communistes palestiniens, de confession juive, chrétienne ou musulmane, constitueraient une force politique solide qui prendrait le contrôle du pays.

Il y a cent ans, une réunion internationale à San Remo consacrait de nouvelles frontières au Proche-Orient et, de facto, le mandat britannique sur la Palestine établi en juillet 1920. Les sionistes y voient l’origine de l’État d’Israël, et Benyamin Nétanyahou a célébré cet anniversaire. Mais cette conférence, qui avait vu s’affronter Britanniques et Français, restera d’abord marquée par ses ambiguïtés concernant le projet sioniste en Palestine.

Zusammenfassung: Der neue Koalitionsvertrag zwischen Netanyahu und Gantz sieht die Annexion palästinensischer Gebiete vor. Dies hat sowohl innerhalb Israels als auch im Ausland und natürlich auch bei den Palästinensern unter israelischer Besatzung Empörung ausgelöst. Die Annexion folgt Trumps sogenanntem „Friedensplan“ und würde alle Hoffnungen auf palästinensische Unabhängigkeit beenden.

As the holy fasting month of Ramadan begins, the coronavirus outbreak in Israel and the Palestinian territories is proving how inevitably intertwined the two populations’ lives are, while also underlining the extreme differentials of power between them. While 15,000 Israelis have tested positive for Covid-19 so far, the numbers infected in the occupied territories are still measured in the hundreds – though that, in part, reflects the difficulties for Palestinians of getting tested. The Palestinian Authority is desperately short of equipment, including testing kits, to deal with the virus.
Seite 1 von 2