Le show d`une mise en scène de pseudos débats dans le plus grand stade de Kiev fut hier le point de culmination d`une parodie électorale, qui va coûter cher à l`Ukraine. Zelensky sera élu, Poroshenko le reconnaîtra, mais de toute manière les Etats-Unis viennent de le rappeler directement : ils sont en Ukraine pour longtemps. Alors, finalement, que peuvent signifier ces élections si le pouvoir est ailleurs ?

Suite à de nouvelles sanctions prises par Kiev contre la Russie, cette dernière a répondu par de nouvelles contre-sanctions qui pourraient avoir un impact très lourd sur l’économie ukrainienne, comme l’interdiction d’exportation de pétrole et de produits pétroliers vers l’Ukraine.

SITUATION MILITAIRE 00‘57 » – Bilan des bombardements de l’armée ukrainienne lors de la semaine écoulée, 03’09 » – L’OSCE détecte la présence d’armes lourdes ukrainiennes près de la ligne de front, 07’42 » – L’armée ukrainienne tente une percée des lignes de la RPD près d’Oktiabr RUSSIE-UKRAINE 09’50 » – La Russie prend de nouvelles sanctions contre l’Ukraine et coupe le robinet de pétrole

Wahlsieger Wladimir Selenski will den Minsk-Prozess fortführen und den Krieg im Donbass beenden. Deutsche Medien wissen nicht, wie sie die Niederlage von Petro Poroschenko erklären sollen. „Wir haben das gemeinsam gemacht“. Dies waren die ersten Worte von Wladimir Aleksandrowitsch Selenski, mit denen er am Wahlabend nach der Bekanntgabe der Exit-Polls vor seine Unterstützer trat.

Nikola Mirkovic, un Français d’origine serbe, est le co-fondateur de l’association Solidarité Kosovo et le président de l’association Ouest-Est, qui vient en aide aux civils dans le Donbass. Passionné de géopolitique, Nikola Mirkovic est venu à plusieurs reprises dans le Donbass, entre autre en République Populaire de Donetsk, où il a été observateur lors des élections de novembre 2018. Il connaît bien la situation en Ukraine, et la guerre dans le Donbass dont il a pu voir les conséquences et la réalité à plusieurs reprises de ses propres yeux, et il commente régulièrement l’actualité pour plusieurs médias.

Xavier Moreau est analyste politique et fondateur de Stratpol. Il commente régulièrement l’actualité concernant la Russie et l’Ukraine, et analyse dans cette interview la situation de la liberté de la presse en Ukraine, et ce qui attend le pays en 2019, tant sur le plan politique qu’économique.

Le conflit contemporain entre l’Ukraine et la Russie remonte aux prétendues manifestations de l’Euromaidan en novembre 2013 à la suite de l’annonce souveraine par le président Viktor Ianoukovitch de suspendre la signature de l’accord de libre-échange et d’association avec l’Union Européenne. Les manifestations – qui ont été présentées par la presse occidentale comme un signe de l’exercice le plus pur de liberté et de démocratie – ont provoqué le départ du président Ianoukovitch, élu au suffrage universel. Ce qui est peu mentionné, c’est qu’un nombre considérable de manifestants faisaient partie de groupes ultranationalistes et pronazis tels que le parti Svoboda (Liberté) qui, soit dit en passant, a participé au premier gouvernement transitoire.

Die Ukraine hat alle direkten Flugverbindungen nach Russland verboten. Das Ministerkabinett der Ukraine traf den entsprechenden Beschluss am heutigen Mittwoch. Eine Ausnahme wird nur für Flüge der UN- und OSZE-Mission sowie für das Rote Kreuz gemacht.

Le coordinateur de l’OSCE au sein du groupe de contact concernant les questions humanitaires à Minsk, l’ambassadeur Toni Frisch a visité les centres de détention où se trouvent les soldats ukrainiens capturés par la République Populaire de Donetsk (RPD). Il s’est dit satisfait des conditions de détention des prisonniers.

L’OTAN prépare actuellement un ensemble de mesures visant à freiner les actions de la Russie dans le bassin de la mer Noire, notamment l’envoi de navires vers la mer Noire afin de garantir le passage des navires ukrainiens dans le détroit de Kertch. Cela a été annoncé aujourd’hui par le représentant américain de l’alliance Kay Bailey Hutchison.

ÉVOLUTION DE LA SITUATION EN UKRAINE: 13’35 » – Porochenko affrontera Zelensky au second tour de la présidentielle grâce à des fraudes massives, 24’01 » – Kiev bannit tout vol direct vers la Russie PENDANT CE TEMPS LÀ À KIEV 31’47 » – Un ministre ukrainien veut aller à Moscou avec un char d’assaut, 34’58 » – Kurt Volker fait un panégyrique de Porochenko

Suite aux atteintes flagrantes à la liberté d’expression en Ukraine, plusieurs journalistes travaillant en République Populaire de Donetsk (RPD) ont lancé un appel aux organisations internationales et de défense des droits de l’homme, ainsi qu’aux associations de journalistes.

ÉVOLUTION DE LA SITUATION EN UKRAINE 06’47 » – Biletski déclare que l’Ukraine devrait appliquer le « scénario croate » dans le Donbas, 16’25 » – Un député ukrainien considère que le Maïdan a été une tragédie pour le pay, 23‘11 » – Le chaos ukrainien devient incontrôlable et les groupes néo-nazis avec

Dr. Gniffkes Macht um acht Meeting at the German Embassy: Poland’s Foreign Minister Radoslaw Sikorski (2nd L) and his German counterpart Frank-Walter Steinmeier (C) stand with with Ukrainian opposition leaders Vitaly Klitschko (L), Oleh Tyahnybok (2nd R), and Arseny Yatsenyuk (R) during their meeting in Kiev February 20, 2014. (die beiden ganz rechts sind die Vertreter der ukrainischen Faschisten.

SITUATION MILITAIRE : 00‘53 » – Bilan des bombardements de l’armée ukrainienne lors de la semaine écoulée », 09’07 » – L’OSCE enregistre la présence d’armes lourdes près de la ligne de front, 12’16 » – L’armée ukrainienne bombarde et endommage la station de pompage de Vassilievka RPD-RPL : 16’10 » – Évolution de la situation économique, principalement en RPD ...

L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) pourrait refuser d’envoyer ses observateurs pour surveiller l’élection présidentielle ukrainienne s’il s’avère impossible d’inclure des ressortissants russes dans sa délégation, a déclaré Rouslan Bortnik, directeur de l’Institut ukrainien d’analyse et de gestion politique à la télévision « 112 Ukraine ».

Judicial Watch announced today that it obtained documents through a Freedom of Information Act (FOIA) lawsuit against the Air Force detailing $134,587.81 plus $50,000 for an advance of funds for an “escort officer” for a total of $184.587.81 for then-House Minority Leader Nancy Pelosi’s (D-CA) Congressional delegation (CODEL) to Italy and Ukraine in 2015...“Speaker Pelosi has a demonstrated record of abusing the perks of office that give her access to military luxury travel paid for by taxpayers,” said Judicial Watch President Tom Fitton.